Ly7xstibh4ta3fahnupw

La cuisine Coréenne, nouvelle tendance culinaire ?


17 Avril 2018

Après la mode de la cuisine chinoise et ses rouleaux de printemps dans les années 90, la thaïlandaise dans les années 2000, la japonaise dans les années 2010, c'est au tour de la cuisine coréenne de faire sa place en France dans le cœur des gastronomes.Une gastronomie saine aux saveurs exotiques alliant épices, acidité, notes sucrées, textures croustillantes et moelleuses, le tout révélant parfois des goûts et sensations encore jamais expérimentées en Occident.

 

La Corée est réputée pour sa cuisine originale et très différente de ses pays voisins comme la Chine et le Japon. Elle utilise beaucoup de piments, de sésame (graines et huile), d’ail, de fruits de mer et également une grande variété de légumes. Elle se divise en deux catégories : les aliments de base et les accompagnements.

Les aliments de base qui composent cette cuisine, sont le riz, traditionnellement cuit à la vapeur et agrémenté de céréales, ainsi que les nouilles, confectionnées à partir de farine de blé ou de sarrasin.

En accompagnements, on peut compter le « juk » (bouillie) qui est un des plus anciens plats. Il se compose de céréales mijotées dans l’eau pendant un long moment. Les légumes accompagnent aussi souvent les plats, qu’ils soient crus ou cuits. 

La cuisine coréenne se déguste avec des baguettes, une cuillère et des bols qui sont généralement en métal. Cette cuisine est avant tout conviviale, le plat commun se partage entre les invités, à l’exception des bols réservés au riz, qui sont individuels. 

 

La cuisine coréenne est aujourd’hui en plein essor, et s’inscrit dans les tendances actuelles, car elle possède des ingrédients équilibrés, elle est légère et peut se vanter de posséder une multitude de plats avec des valeurs énergétiques bénéfiques. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) l’a même reconnu comme « exemplaire d’un point de vue nutritionnel ». Cette cuisine a des effets sur la prévention de l’obésité car le riz cuit diminue la hausse du taux du sucre dans le sang.  En plus d’être équilibrée, cette cuisine est aussi originale et très colorée !

On peut observer une émergence de cette cuisine dans la culture Street Food, avec les Food trucks notamment, qui, depuis quelques années n’hésitent pas à concentrer leur activité autour de ce style culinaire. C’est un concept accrocheur et plein de possibilités. Le Food truck est devenu une nouvelle tendance de consommation, tout comme la cuisine coréenne. Allier ces deux tendances semble donc être une recette gagnante en 2018 !

Voici quelques plats typiques de la cuisine coréenne, que vous pourrez, qui sait, peut-être adopter ?

Il y a tout d’abord le Kimchi, une préparation coréenne traditionnelle et sûrement la plus répandue. Ce mets se retrouve partout et accompagne inévitablement chaque repas d’une table coréenne, prenant donc la place d’aliment de base, au même titre que le pain pour nous, bon français. La préparation originale est le Kimchi de chou chinois, se composant de radis, de piments en poudre, d’ail, de gingembre, de crevettes, d’oignons verts et de sauce nuoc mâm. Tous ces aliments sont emballés dans des feuilles de chou, puis entassés dans des jarres ou dans des bocaux pour être fermentés. Cette fermentation lui donne un goût alors très puissant et bien relevé, attention aux palais sensibles !

Pour accompagner vos plats, vous pouvez également opter pour le Tteokbokki, un mélange de gâteau de riz et d’une pâte très pimentée. Ils sont le plus souvent servis sous forme de brochettes et font le bonheur des fans de Street Food coréenne. De nombreuses variantes existent avec de la viande, des œufs ou du poisson.

Le Kimbap est un plat composé de riz, de viandes et de légumes enroulés dans une feuille d’algue séchée. Il est servi froid et coupé en tranche, à la manière des makis japonais. Il est bien souvent apprécié dans les pique-niques et les repas sur le pouce, car il est très facile à transporter !

Enfin, le Bibimbap, et également le plat le plus connu, prend la place d’égérie de la cuisine coréenne. « Bibim » signifie « mélange » et bap « riz ». Comme son nom l’indique, ce plat est tout simplement composé d’un mélange de riz, de viande, de légumes sautés et d’un œuf sur le plat, le tout relevé par du piment.

Bibimbap et Kimchi : 

 

T0fsinvvzsjtyo53l7cv