Azjhzji4clutgooq96nd

La French Tech, un pari d'avenir


24 Avril 2018

La « French Tech » désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les startups françaises en France ou à l’étranger. Cela comprend tout d’abord les entrepreneurs, mais également les investisseurs, designers, développeurs, ingénieurs, associations, médias, grands groupes… Tous s’engagent pour la croissance des startups, d'une part et leur rayonnement international d'autre part.

 

Qu’est-ce qu’une startup ?

 

Ce terme bien souvent employé dans le milieu professionnel, reste encore assez vaguement défini, pour certaines personnes. Selon Steve Blank, une startup est une organisation temporaire à la recherche d’un business model industrialisable et permettant une croissance exponentielle. Plus simplement, une startup désigne une jeune entreprise innovante en phase de croissance.

Mais c’est également un état d’esprit, une vision, portée par son fondateur et qui agit sur un marché en création ou instable. Les acteurs de la French Tech sont donc ces startups, représentant l’innovation et l’ambition d’un avenir en phase avec notre futur.

 

L’État à l’origine de la French Tech

 

La French Tech est née d’une initiative de l’État, et plus précisément de la ministre de l’économie, Fleur Pellerin qui, fin 2013 a décidé de créer cette initiative French Tech. La French Tech se veut ambitieuse. En effet, son objectif central est de faire de la France, l’une des nations les plus innovantes au monde.

 

Convaincu qu’il faut favoriser en France l’émergence de startup à succès pour générer de la valeur économique et des emplois, le phénomène French Tech a émergé. Les missions qu’elle veut honorer : s’appuyer sur les initiatives des membres de la French Tech eux-mêmes, mettre en valeur les projets déjà mis en place, et créer un effet boule de neige. 

L’initiative French Tech n’est pas encadrée par l’État même, mais est fortement soutenu par ce dernier ! C’est une vision partagée, entre le soutien de l’État et la participation des régions concernées, pour faire perdurer cette initiative. 

 

La French Tech est également un label ! Autrement dit, c’est une certification que l’on peut acquérir en remplissant un certain nombre de critères. Ce label est attribué à des villes qui doivent présenter un réseau de startups dynamiques, en phase avec la philosophie French Tech, ainsi que des infrastructures favorisant leur émergence et la présence d’investisseurs.

 

La French Tech se targue donc de trois objectifs principaux, le premier est de fédérer tous les acteurs français de la high-tech, à l’aide de la labellisation des « métropoles French Tech ». L’objectif est également d’accélérer la croissance de ces startups, en les soutenant financièrement par exemple. Selon le site de lafrenchtech.com, elle dispose d’un fond d’investissement de 200 millions d’euros, permettant de soutenir les startups en pleine croissance.

 

Le phénomène French Tech est en marche 

 

Aujourd’hui en France, lafrenchtech.com recense 13 écosystèmes en régions labellisés « Métropoles French Tech ». On compte : Lille Is French Tech, Lyon French Tech, Digital Grenoble, French Tech Aix-Marseille, Montpellier Métropole Numérique, French Tech Toulouse, Bordeaux Métropole Numérique, Nantes Tech, La French Tech Rennes, French Tech Brest +, LORnTECH, French Tech Côte d’Azur et enfin, Normandy French Tech.

 

Food Truck Agency incarne fièrement l’innovation et l’esprit startup. En effet, le phénomène Food Truck polarise et prend de plus en plus d’ampleur. Bien plus qu’une simple mode, cette solution de restauration est en phase avec l’avenir de la restauration en entreprise. Notre agence arbore fièrement la philosophie French Tech et en fait un de ses attributs principaux. Et comme on dit, « Impossible n’est pas French Tech ».