Yak17ywcuajyoz0upcnj

Les nouvelles formes de restauration en entreprise avec les Food Trucks


27 juin 2016

Et si le restaurant d’entreprise tel qu’on le connait était voué à disparaitre ? Qui pour remplacer la cantine, ce restaurant pour salarié apparu dans les années 60 ? On vous donne des éléments de réponse dans cet article !

Les français sont de plus en plus exigeants sur la qualité de leurs repas si bien que l’on voit émerger de nouveaux concepts de restauration plus en phase avec leurs attentes. Mais qu’en est-il de la restauration hors foyer en 2016 ? La restauration d’entreprise actuelle est à un tournant crucial, tant les concepts concurrençant ce que l’on connaît déjà fleurissent un peu partout. Alors, qui pour remplacer la « cantoche » ?
 

Quelles sont les habitudes de consommation des employés français ?

Les français seraient les champions du monde de la pause déjeuner et cela semble évident étant donné la richesse de notre terroir, et l’importance de la gastronomie dans la culture française. 

En contradiction, le monde de l’entreprise laisse de moins en moins de place au confort d’une pause déjeuner conséquente et reposante. Avec 22 minutes en moyenne pour le déjeuner, le français délaisse de plus en plus les restaurants (d’entreprise ou non) au profit d’un repas plus rapidement acheté et consommé. Aujourd’hui, ils sont en effet plus nombreux à bouder les formes de restauration assises comme la cantine d’entreprise et le restaurant (25%), et ce au profit de moyens de restauration plus rapides comme la restauration au comptoir (29%) ou à la préparation de la fameuse « popote » (46%). Paradoxalement, selon une étude de NPD Group, en 2015, quelques 5,51 milliards de visites (-0,5%) ont été enregistrées en restauration hors-domicile, preuve d’un réel maintien d’un secteur qui était en chute depuis 2011. Les grands gagnants sont les boulangeries, les coffee-shop, les burgers gourmets, les fast-casual (le cousin haut de gamme du fast-food) et les services de livraison. 

Les habitudes de consommation hors-domicile et notamment le rapport à la restauration collective évolue. Plus regardant sur son temps de pause le midi et à la qualité des ingrédients, l’employé français essaye, ou se rattache à ses propres compétences pour s’alimenter. Pour cette raison, il est important d’explorer ces nouveaux moyens de restauration et de repenser la restauration d’entreprise afin d’être plus en phase avec les exigences des français. 

État de la restauration en entreprise en 2016

La restauration en entreprise semble plus ou moins figée à ce jour avec 80% des entreprises faisant appel à un prestataire privé pour restaurer leurs employés. Les leaders de ce secteur : Elior, Sodexo et Compass dominent le marché de la restauration collective avec plus de 80% des parts de marché. Pourtant, bien que cet oligopole mise sur le multiservice pour driver (guider) l’innovation, la réalité est plus à la conquête de nouveaux marchés (handicap, senior, pénitentiaire …), plutôt qu’à la création de nouvelles formes de restauration innovantes. Cette innovation est pourtant existante… 

Nous l’avons vu, la restauration hors-domicile est menée par un écosystème d’acteurs qui, faute d’une position de leadership, mise sur la nouveauté pour attirer les consommateurs français. Cela semble payer, puisque de moins en moins de personnes déjeunent à la cantine ou au restaurant d’entreprise. De nombreuses boulangeries préparent désormais des plats chauds, les coffee shop misent sur le combo sandwich-café et les fast-casual proposent des spécialités du monde qui attirent de plus en plus d’actifs à la recherche de découverte et de plaisir, tout en gardant une certaine qualité. Bien entendu, les sociétés de restauration collective (SRC) sont en train de réagir grâce à des offres similaires (vente à emporter, vente de brioches / snack, organisation de cocktail) mais cela sera-t-il suffisant pour (re)conquérir les français ?
 

Les nouvelles offres de restauration entreprise

Le monde de la Food Tech (rencontre entre la restauration et les nouvelles technologies) est en véritable émulsion. Les levées de fonds réalisées par certains acteurs (notamment les professionnels de la livraison à domicile) sont en pleine explosion et tendent à redessiner les habitudes de consommation des français. Pourquoi se déplacer à la cantine, faire la queue alors que l’on pourrait se faire livrer un plat de notre restaurant préféré directement à notre bureau ? La restauration collective semble donc être en pleine transformation. 

Les français sont également très attachés à prendre leur repas entre collègues, réunis autour d’une même table. La convivialité au moment du repas est donc une valeur importante qui perdure. On déjeune désormais tous ensemble, autour d’une table et chacun avec un plat différent, de points de vente différents. 

Qui sont donc, ces nouveaux acteurs de la restauration ? Que mange-t-on en 2016 en entreprise et surtout comment l’achète-t-on ? Zoom sur quelques acteurs incontournables qui ont su intégrer l’innovation afin de faire leur place :
 

La boulangerie 2.0

Fini l’éternel trio : jambon-beurre, jambon-emmental, poulet crudités. Les boulangeries se renouvellent et proposent désormais une gamme de produits de plus en plus large : plats chauds, paninis, salades, sandwichs aux pains et aux recettes variées, les boulangeries ont su prendre le virage de la variété et de la qualité !
 

Livreurs à vélo

Plus un moyen de distribution qu’un véritable restaurateur (bien que certains d’entre eux proposent des cuisines partagées) les services tels que Deliveroo, Take Eat Easy, Foodora sont de plus en plus utilisés par les employés à l’heure du déjeuner et proposent désormais des commandes groupées pour les entreprises. Un service pratique où tout le monde peut payer son repas individuellement tout en réduisant les frais de commande.

Les fast-casual


Évolution « chic » des fast-food, les fast-casual proposent des formules aux prix situés entre le fast-food et la restauration traditionnelle. Les services de commande en ligne ou par borne ont su attirer les français souhaitant manger de la fast-food mais de qualité.
 

Cantines 2.0

Souvent plus haut de gamme, elles proposent des formules plus chères mais de meilleure qualité voire même semi-gastro. Qu’elles soient des services autogérés par les entreprises, des prestataires privés locaux ou des franchises spécialisées (comme Biocoop qui propose un service de restauration collective) les cantines 2.0 misent sur l’innovation, les produits locaux (parfois bio) et la variété pour faire de la rétention. Un service qui sait séduire des employés (plutôt bien rémunérés) lassés de la qualité des offres proposées par les leadeurs de la restauration !
 

Food trucks

De la Street Food directement au pied de nos locaux ? De nombreuses entreprises ont fait le pas et ce malgré le spectre de la baraque à frites fumante. Des plats variés, sans cesse renouvelés pour un panier moyen adapté au prix du titre restaurant, voici la promesse Street Food. 

Les Food Trucks apparaissent également comme des acteurs apportant une dimension de proximité. La Street Food n’a plus de limite et ne séduit plus uniquement en dehors des horaires de travail. Une bonne façon d’allier produits issus de circuits courts et cuisine du monde ! Impossible de parler d’une désertification de la restauration d’entreprise et des cantines car il faut le reconnaitre, il est pratique de déjeuner directement sur son lieu de travail, avec une formule coûtant quelques euros. Pourtant, les nouveaux usages alimentaires sont en train de transformer ce marché et poussent les géants de la SRC à revoir leur proposition de valeur.

En 2025, selon une étude d’Eliorgroup, le restaurant d’entreprise devra être un facilitateur et devra indiquer clairement l’origine des produits et proposer de la variété. Peu étonnant lorsque l’on voit la montée en puissance des alternatives de restauration portées par des acteurs aussi agiles qu’innovant !

 

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à suivre Food Truck Agency sur les réseaux sociaux, pour en découvrir d’autres !