Ldfz5wtvcdcqet21rr2k

Les secrets de la cuisine Vietnamienne


24 Juin 2018

Depuis quelques temps, la cuisine vietnamienne conquiert nos coeur et les rues occidentales de ses nombreux plats traditionnels. Mais connaissez-vous réellement ces spécialités explosives en termes de saveurs ? On vous en dit plus sur la cuisine vietnamienne et ses origines…

 

L'impact des régions

Ce qu’il faut savoir avant tout sur le Vietnam, c’est qu’il est divisé en trois régions : le Nord, le Sud et le Centre. Ces diversités autant ethniques que culturelles et climatiques ont, bien entendu, influencé la gastronomie vietnamienne. C’est donc pour cela que la tradition culinaire varie selon les régions, ce qui rend la complexité et la richesse de cette cuisine d’autant plus intéressante. 

La cuisine au Nord du Vietnam est caractérisée par la présence du sel en plus grande quantité que dans les autres régions du pays, tandis que le centre privilégie la cuisine épicée, inspiration venant de la culture indienne. Quant au Sud, on y préfère les mets sucrés ainsi que l’utilisation courante du lait de coco. 

La cuisine vietnamienne, comme dans beaucoup de pays et régions d’Asie, est une question d’équilibre. Certains aliments vont ensemble, d’autres non. Et la tradition vietnamienne se veut respecter cet équilibre bien connu qui nous vient de Chine : le Yin et le Yang.

La cuisine vietnamienne est complexe, et se distingue par ses nombreuses qualités telles la finesse, la légèreté et la diversité de ses plats. En effet il existe près de 500 plats nationaux rien que pour le Vietnam !

Finalement, quels ingrédients et quels plats retrouve-t-on le plus fréquemment dans la cuisine vietnamienne ? 

 

Les ingrédients

Et bien, sachez que les légumes crus sont omniprésents en tant qu’ingrédients et de fait, on retrouvera le plus souvent des plats cuisinés à base de légumes, plus que de viande, contrairement à la cuisine occidentale. Bien entendu, les modes de cuisson restent variés grâce au riz, décliné de toutes les façons : bouilli ou encore frit… Impossible de parler de cuisine vietnamienne sans aborder le sujet du riz. La riziculture est à la base de la tradition culinaire du pays, et vous en trouverez à toutes les sauces.

Pour les amateurs de viande et de protéines, vous ne resterez pas sur votre faim car la diversité culinaire au Vietnam ne s’arrête pas aux légumes, loin de là. Les vietnamiens cuisinent aussi bien le porc, le poulet, le boeuf, l’oie, le canard ainsi que toute sorte de poissons et autres crustacés. On mange de tout, et équilibré ! Mollusques et coquillages sont également au rendez-vous. 

 

Les plats

Ce n’est pas tout ! Les bouillons, rallongés avec de l’eau essentiellement pour la soupe aigre occupent également une place très importante au sein de l’alimentation vietnamienne. Vous pourrez vous régaler de soupe Pho, plat star de cette cuisine traditionnelle.

Sachez que les vietnamiens cuisinent peu de desserts, et ces derniers ne se consomment pas à la fin des repas comme en France, mais en dehors de ceux-ci, par exemple le matin ou l’après-midi vers 17h. Et pour ce qu’il en est du petit-déjeuner, il sera consistant ! Rien à voir avec nos croissants au beurre. Au Vietnam vous pourrez vous laissez tenté par le Xôi, petit-déjeuner typique et très nutritif composé de riz gluant cuisiné avec des haricots mungo ainsi que d’autres accompagnements telles des cacahuètes entières (đậu phộng), du maïs (bắp), de la mangue (xoài) ou encore du manioc (khoai mì).

Du côté des condiments, on retrouvera presque à chaque repas le fameux Nuoc Mam, célèbre sauce de poisson fermenté dans de la saumure et qui donne un goût typique à tous les plats traditionnels cuisinés dans le pays. Sachez de plus que le Nuoc Mam que vous achetez vient probablement du Vietnam. Il est également utilisé dans la cuisine thaïlandaise, cambodgienne et laotienne (sous le nom de Nam Pla). 

Mais il est toutes fois important de noter que cette tradition culinaire prend ses marques dans le contexte d’un pays marqué par les colonisations successives de la Chine, de la France, ainsi que par la présence américaine. L’histoire du pays fut donc une influence importante sur la façon les pratiques culinaires. 

En effet, la civilisation vietnamienne a adoptée l’utilisation des baguettes, découlant de la culture chinoise mais ce n’est pas tout. Ils ont également adopté un met devenu aujourd’hui très populaire au Vietnam, et ce, venant de France ! Il s’agit du fameux Bánh Mi, célèbre sandwich vietnamien, à base de baguette ! Il est très important de noter la culture du pain qu’ont les vietnamiens est devenue très semblable à celle des français. De nombreuses boulangeries continuent de fleurir dans les rues du pays, proposant aux habitants cette base de l’alimentation française.

Finalement, la cuisine vietnamienne est une cuisine conviviale, peu chère et colorée. Le repas typique d’une famille vietnamienne sera constitué de nombreux plats posés sur la table, où tout le monde pourra se servir en faisant usage de ses baguettes.