Y9vx4ebjvmxdbozqr6mm

Le food truck, la solution pour les employeurs


6 Juin 2018

Où et comment les salariés se restaurent-ils ? De combien de temps disposent-ils ? Que doit financer l’employeur ? Le Comité d’entreprise (CE) a-t-il son mot à dire ?

La satisfaction des employés un facteur de productivité

Le bien-être du salarié se caractérise par le plaisir de ce dernier à se rendre au travail, ne plus voir son emploi comme une contrainte est la clé. Satisfaire le salarié est une véritable épreuve  pour l’entreprise. Cette satisfaction passe par l’entente sur le lieu de travail. Une alchimie doit être créée entre les différentes fonctions de l’entreprise.

Le principal moment où les salariés échangent et communiquent se passe durant leur pause. Le déjeuner est le moment le plus propice pour communiquer avec leurs collègues et/ou supérieurs. Pour une durée de 22 minutes en moyenne, les Français sont les champions du monde de la pause-déjeuner.      

Cependant, les Français délaissent de plus en plus les restaurants (d’entreprise ou non) au profit d’un repas plus rapidement acheté et consommé. Les consommations des salariés s’individualisent aux dépens des échanges durant le déjeuner qui est la base du vivre ensemble en entreprise.

En effet, ils sont de plus en plus à bouder les formes de restauration assise comme la cantine d’entreprise et le restaurant (25%) et ce au profit de moyens de restauration plus rapide comme la restauration au comptoir (29%) ou à la préparation de la fameuse « popote » (46%). L’enjeu pour les entreprises est donc de créer un sentiment d’unité entrepreneurial et de retrouver l’échange entre les salariés qui participent à leur épanouissement.

Pour cette raison, il est important d’explorer ces nouveaux moyens de restauration et de repenser la restauration d’entreprise afin d’être plus en phase avec les exigences des Français : rapide, accessible et de qualité.

Le mur des contraintes s’élève face aux entreprises.

Les obligations pour les employeurs sont nombreuses en matière juridique, et il en existe certaines liées à la restauration. En effet, les entreprises doivent mettre en place un lieu équipé pour prendre un repas ainsi que de veiller à ce que les salariés ne prennent pas leur repas sur leur poste de travail pour qu’ils puissent se restaurer ailleurs. Il est d’ailleurs très clairement stipulé, conformément à l’arrêté du 4 mai 2017 : aucun salarié n’a le droit de prendre son repas sur son bureau ou son lieu de travail pour des raisons d’hygiènes (et même de sécurité dans le cas d’un atelier). L’entreprise doit fournir un emplacement dédié au repas pour un effectif de moins de 25 salariés ou un local pour plus de 25 salariés.

Les dirigeants qui ont à cœur de créer un cadre optimal pour l’épanouissement des salariés se retrouvent donc incités à tenir un service de restauration pouvant devenir contraignant pour une entreprise. Du fait de son prix et la charge de travail demandé. Cela pose donc le problème de l’organisation pour l’entreprise.

« Comment les CE peuvent-ils réagir devant leurs obligations? »

Des solutions de substitution ont été recherchées. Dès 1962, le ministre du Travail a admis la possibilité, pour l’employeur, de se libérer de son obligation de service restauration par l’attribution de titres-restaurant et donc la mise en place d’un simple lieu d’accueil pour les plats des salariés.

Cependant, le salarié se retrouve avec un service moindre venant de son employeur et sa satisfaction est affectée.

Les entreprises font donc face à un dilemme : comment mettre en place une restauration simple et rapide pour leurs employés tout en évitant de prendre en charge un service de restauration type cantine qui serait un réel investissement financier ?

C’est dans ce cas que des sociétés telles que Food Truck Agency entrent en jeu. Il s’agit d’un service de Food truck proposant aux employeurs un service de restauration personnalisé qualitatif et innovant sans en assumer les coûts de fonctionnement ou d’installation. L’agence organise une rotation de prestataires Food trucks directement sur le lieu de travail pour proposer du choix là où il n'y en a pas. Proposer à vos collaborateurs une meilleure pause-déjeuner sans en assumer l'organisation. L’agence réunit les assurances et attestations d'hygiène et négocie les prix en fonction des titres-restaurant. Faire de votre pause déjeuner un moment gourmand et plaisant sans que vous ayez à vous en occuper est l’objectif premier de Food Truck Agency.